Javascript Menu by Deluxe-Menu.com année Ba Jin à Château-Thierry, affiches sur le pont de la Marne, programme manifestations
portrait de Jean de La Fontaine le corbeau de la fable jardin de la maison natale actuellement le perron de l'entrée de la maison

Affiches sur le pont de la Marne : Pékin : En savoir plus : voir les affiches

Affiches sur le pont de la Marne à Château-Thierry : ci-dessous


Des photos sur le pont de la Marne : une première !

article journal L'Union
Le pont de la Marne repeint accueille depuis quelques jours une exposition de photos prises en Chine pour les JO. Une première dans la cité !

GRATUITE. Visible 24 h/24. Accessible à tous. Automobilistes. Piétons. Lycéens ou retraités. L'exposition photos qui se tient actuellement sur le pont de la Marne est on ne peut plus démocratique !
Installée il y a quelques jours pour célébrer l'année de la Chine à Château-Thierry, elle est l'œuvre de Julien Spiewak, jeune photographe de 24 ans d'origine belge. En 2007, il a réalisé toute une série de clichés dans le cadre d'une mission photographique pour les JO de Pékin : « Des photographes Français ont été invités en Chine. J'y suis allé pendant quinze jours, c'était la première fois que je mettais les pieds là-bas », explique l'artiste qui ajoute : « J'ai pu réaliser toutes les photos que je voulais, j'étais libre d'aller partout ».
Ses clichés agrandis pour l'expo castelle (ils font 1 m x 1,80 m), représentent des passants dans les rues de Pékin. Tous ont été capturés sur de gigantesques panneaux publicitaires. « Ils sont absorbés dans leur pensée, ignorent la présence du photographe », indique Christiane Sinnig-Haas, conservatrice du musée La Fontaine qui a eu l'idée de cette expo sur le pont. « Un lieu de passage » par excellence. Mais aussi symbolique. « Il y a un pont entre les cultures (françaises et chinoises). En 1927, c'est l'écrivain chinois Ba Jin qui vient étudier à Château-Thierry, aujourd'hui, c'est un photographe français qui part en Chine ». Pour réaliser ces photos, Julien Spiewak, qui travaille surtout en intérieur (il aime photographier des décors dans des hôtels particuliers ou des châteaux) a bousculé ses habitudes : « Là, j'ai travaillé en extérieur avec des personnes sans repérer les lieux à l'avance. Des photos m'ont parfois demandé des heures avant de les faire », explique le jeune homme.
Son appareil photo posé sur un pied, Julien Spiewak a « shooté » divers passants. Les voir aujourd'hui sur le pont de la Marne le ravit : « C'est une très bonne initiative. L'image en grand format est de bonne qualité et les supports (ndlr : réalisés par les services techniques de la Ville) discrets. L'expo s'intègre parfaitement dans le paysage ». Françoise Maujean, élue déléguée à la culture, qui a soutenu le projet, trouve le rendu à la hauteur : « Nous avions envie de chambouler un peu les choses avec cette expo sur le pont ». Pari réussi car ils sont nombreux, les Castels à tourner la tête en direction des photos. Y aura-t-il d'autres expos à cet endroit ? « Il faut que ce soit occasionnel et porteur d'un grand projet », nuance l'élue.
À ce jour, ces photos ont été exposées à quatre reprises. En Chine, avant et pendant les JO, ainsi qu'au musée Montparnasse à Paris. « Là, c'est la première fois que je la vois en grand format et accrochée à l'extérieur », indique l'artiste. Normal, dans la cité du bon Jean, l'innovation n'est pas un vain mot !
Frédérique Pétré

Article paru dans le journal L'Union le : 29 mars 2009top