Javascript Menu by Deluxe-Menu.com fable Albert Barbeaux : La Grenouille et l'escargot
portrait de Jean de La Fontaine le corbeau de la fable jardin de la maison natale actuellement le perron de l'entrée de la maison
Fable, écrite par A. Barbeaux, en hommage à Jean de La Fontaine, ayant fait l'objet du thème des 27e Fêtes Jean de La Fontaine
 

Hommage à Jean de La Fontaine :
Fable écrite par Albert Barbeaux


LA GRENOUILLE

 

ET L'ESCARGOT
Près des roseaux dansant sous les flûtes du vent,
Dame Grenouille, panse ronde,
Rêvait à l'écoute de l'onde
que venaient taquiner des vols d'engoulevents.
Libellules et papillons
Faisaient la cour aux pâquerettes
Sous le soleil en cotillons
Comme bergères guillerettes...
Une barque glissait par là,
Au beau mitan de la verdure.
Le pêcheur somnolait bien las,
Sans se soucier de la friture...
Un escargot replet, que l'on dit de Bourgogne,
Allait cornes bandées, avec désinvolture
Tel un taureau de Catalogne,
Chercher pitance et l'aventure
- Eh! là... rouleur pressé, pose donc ta besace.
Vois, le ciel nous invite à sa félicité.
Il est bon qu'un instant sur l'herbe on se prélasse,
Et. qu'avant le repas, un Bénédicité
Nous accorde la grâce et le coup de fourchette
Pour mettre l'estomac à l'abri de disette.
- N'as tu jamais goûté sève de nénuphar
Qui te rend belle humeur et le coeur moins blafard ?
- Nenni, dit le lourdaud. Mes longs pèlerinages
M'ont mené de ce banc au clocher du village.


 

Un doux avril, il m'en souvient,
C'était fête carillonnée
Pour rassembler les paroissiens.
Sans doute, était-ce l'hyménée ?
- Pour cela, justement, mieux que la mercuriale,
La fleur de nénuphar réveille le sang pâle.
Comment gagner la plante aux vertus alléchantes ?
- II y a là le pont d'une herbe complaisante.
Avec deux brasses la grenouille
Atteint la feuille où elle s'endort ;
Prend une pose de gargouille ;
Laissant le lambin à son sort
En son périple au méridien .
Le roseau plie, et plie si bien
que notre lourd gastéropode
Dut choir bientôt aux antipodes
Vers les abîmes australiens
Et les requins polynésiens.
Aux conseilleurs occasionnels.
Préférons leur plutôt nos sentiers d'habitudes.


P. C.C.
Albert Barbeaux

Lire d'autres fables