Javascript Menu by Deluxe-Menu.com Paul Claudel chez La Fontaine, Visages
portrait de Jean de La Fontaine le corbeau de la fable jardin de la maison natale actuellement le perron de l'entrée de la maison
VISAGES DE PAUL CLAUDEL
21 mai-31 août 2005

Exposition Claudel chez le fabuliste Jean de La Fontaine

Paul Claudel est né à Villeneuve-sur-Fère (Aisne) en 1868 Il meurt le 23 février 1955. Il représente, avec sa soeur Camille, une des grandes figures artistiques contemporaines natives du département de l’Aisne.

A l’occasion des célébrations du cinquantenaire de sa mort en 2005, un ensemble de manifestations est proposé pour célébrer l’écrivain et sensibiliser le grand public à l’oeuvre de cet auteur majeur de la littérature française. Ces célébrations sont l’occasion d’affirmer la particularité de l’Aisne comme terre d’artistes et contribuer, par des manifestations originales et inédites, aux célébrations nationales qui se dérouleront au cours de l’année 2005. ( le Conseil Général de l’Aisne est propriétaire du presbytère de Villeneuve sur Fère, maison natale de Paul Claudel. La restauration de ce bâtiment est en cours.)

Au musée Jean de La Fontaine :
Portraits de famille :
Visages du poète :
buste de Paul à 37 ans par Camille Claudel, peintures, dessins, photos....
Claudel ou Tête d'Or : Evocation du retentissement de l'oeuvre à sa parution en 1890, portrait littéraire du jeune Claudel vu par ses contemporains.
Photos de mises en scène, maquettes de décors et de costumes.
Protée ou Je est un autre :
Portraits de Claudel croqués en quelques mots par d'autres écrivains. Photos des grands interprètes dans les rôles des personnages marquants de l'oeuvre du poète. Oeuvres originales, textes manuscrits......
A Jean Macé (la médiathèque) :
Affiches de théâtre et ouvrages de Paul Claudel.
5 juin :
Projection du film de Jacques Tréfouel et Marie-Victoire Nantet sur Paul Claudel, en présence des auteurs.

Quelle image avons-nous de Paul Claudel?

Dans une large mesure, l’image qu’il a voulu laisser de lui: grand-père débonnaire mais toujours un peu distant, poète catholique, académicien ravi, auteur avant tout de ce drame au nom assez sulpicien L’Annonce faite à Marie... Bref une image pas très engageante et qui a dû beaucoup faire pour alimenter le rejet violent qui s’est manifesté en mai 68 par le slogan Plus jamais Claudel . Plus tard une exploitation malveillante du drame de Camille a encore miné l’image de Claudel. Cinquante ans ont passé depuis sa mort. Il était temps de revenir à Claudel et de le regarder dans toute l’étendue de son itinéraire. Qui se souvient qu’il aussi été le jeune auteur prodige de Tête d’Or, au sujet duquel Maeterlinck écrivait: Vous êtes entré dans ma maison comme une horrible tempête ! J’ai parcouru bien des littératures, mais je ne me souviens pas d’avoir, lu livre plus extraordinaire et plus déroutant que le vôtre ? Claudel ne peut tenir qu’à l’étroit dans l’image sommaire que l’on a de lui. Lui-même s’est reconnu dans le personnage de Protée, le vieillard aux constantes métamorphoses.
L’exposition « Visages de Paul Claudel » se propose de présenter les différents visages d’un poète immense qui n’est jamais là exactement où on l’attend, et qui prend un malin plaisir au jeu de miroirs que nous tendent ses personnages: Mesa, Rodrigue, Turelure, Louis Laine, Protée...

Catalogue de l'exposition, en vente à la boutique du musée

Animations :

Visites commentées de l'exposition pour des groupes scolaires, à la demande et sur réservation.
Page 2 : Claudel vu par lui-même, Claudel vu par les autres