Javascript Menu by Deluxe-Menu.com biographie : guerres et paix au siècle de La Fontaine
portrait de Jean de La Fontaine le corbeau de la fable jardin de la maison natale actuellement le perron de l'entrée de la maison

jean de la fontaine

Au temps de
Jean de La Fontaine
Guerre et Paix
(texte explicatif en bas de page)

Le pouvoir Les lettres Timbres et Fables
Guerre et paix Les Arts  
Le siècle Les Lieux  
Philosophie, Sciences   Biographie de La Fontaine
Condé
traité des Pyrénées enveloppe tricentenaire Turenne Turenne

Louis II de Bourbon, 4ème prince de Condé
Paris 1621- Fontainebleau 1686
Il reçoit le pardon de Louis XIV après la paix des Pyrénées (il était un des chefs de la Fronde des nobles). Il conquit la Franche-Comté en 1668

Tricentenaire du traité des Pyrénées (1659)
Détail du revers de la médaille frappée à cette occasion

La mort de Turenne, touché par un boulet de canon à Salzbach.
Nous connaissons tous sa fameuse apostrophe à lui-même :
"Tu trembles, carcasse, mais tu tremblerais bien plus si tu savais où je vais te mener"

Henri de La Tour d'Auvergne, vicomte de Turenne 
(Sedan 1611-Salzbach 1675)
et la ferme de Turenne à Bazeille

           stenay

franche comté

ile Bourbon

1/ Tricentenaire du rattachement de Stenay 1654
Place de la République et armoiries

 

2/ Réunion de la Franche-Comté à la Couronne par la paix de Nimègue (1678)

 

Tricentenaire du peuplement de l'île Bourbon (La Réunion) 1665
Cette île, découverte au XVIème par les portugais, fut prise par les français qui la nommèrent île Bourbon (1649). La Compagnie des Indes Orientales en reçut la concession (1664) et y importa des esclaves d'Afrique. Rachetée par la France en 1764, elle fut rebaptisée île de la Réunion par la Convention (1793).

Tricentenaire des relations diplomatiques avec la Thaïlande (1686)
Les émissaires du roi de Siam présentent à Louis XIV leurs lettres de créance

     

Tricentenaire du rattachement de la Flandre, par le traité d'Aix la Chapelle en 1668. Ce traité qui met fin à la guerre de Dévolution (1667-1668) permet de compléter le lot des places fortes de la frontière du Nord.

Tricentenaire du rattachement du Cambrésis . Prise de Cambrai : 1677.
Lors des traités de Nimègue (août-septembre 1678) avec la Hollande et l'Espagne, qui mettaient fin à la guerre de Hollande, des échanges facilitèrent la régularisation de la frontière du Nord. De plus, les Français s'installèrent
à Cassel, Cambrai, Valenciennes et Maubeuge.

La vie de Turenne, présentée ci-dessous,  a été choisie pour faire appréhender plus globalement le contexte et les problèmes politiques du XVIIème siècle. De plus, Turenne était l'oncle de Marie-Anne Mancini, la duchesse de Bouillon, épouse de Godefroy-Maurice (neveu de Turenne) qui prit Jean de La Fontaine sous sa protection. En 1656, avant d'aller investir Valenciennes, il envoya au château de Château-Thierry une partie de ses équipages.
Né le 11 septembre 1611 au château de Sedan, Turenne,  fait ses premières armes dans la guerre à quatorze ans. Il combat en Hollande auprès de ses oncles Nassau, deux des plus illustres généraux de l’époque. Prince protestant, Turenne passe à dix-huit ans au service du catholique Louis XIII, comme otage du traité conclu avec la France par sa mère, qui gouverne la principauté indépendante de Sedan. Il se bat en Italie, dans les Flandres, en Alsace, dans le Midi. A vingt-trois ans, il est fait maréchal de camp -l’équivalent de général de brigade -pour ses succès dans la guerre de Trente Ans. A trente-deux ans, il est promu maréchal de France par Mazarin. Avec Condé, alors son allié, il remporte deux victoires décisives en Allemagne. Subitement, il change de camp. Poussé par son frère, le duc de Bouillon, Turenne rejoint la Fronde, celle des princes qui s’opposent à la régente et au jeune Louis XIV. Il gagne Stenay avec Condé. Il s’allie avec l’Espagne, pays ennemi. Entré avec ses troupes en Champagne, il est battu à Rethel le 15 décembre 1650. Déçu par ses alliés espagnols, Turenne revient au service du roi et prend la tête de son armée.
Devant Orléans, il arrête Condé, devenu son ennemi, le repousse devant Gien, prend Etampes et l’accule aux remparts de Paris. Il mène les opérations contre les Espagnols et Condé, délivre Arras et assure la prise de Dunkerque par la victoire des Dunes le 14juin 1658, où il impose la paix aux Espagnols. Neuf ans plus tard, en 1667, Turenne conduit la guerre de Dévolution qui donne la Flandre méridionale à la France. Il y initie le jeune Louis XIV à l’art militaire. L’année suivante, il se convertit discrètement au catholicisme après des entretiens avec Nicole et Bossuet, deux écrivains qui sont de farouches adversaires du protestantisme. De 1672 à 1678, il mène la guerre de Hollande par laquelle la France obtient la Franche-Comté. La défense de l’Alsace lui est fatale. Le 27 juillet 1675, Turenne est fauché par un boulet à Salzbach, dans le pays de Bade. Il s’apprêtait à livrer bataille aux Autrichiens. II avait soixante-trois ans. Sa dépouille fut ensevelie près de celle des rois de France à Saint-Denis. Bonaparte la fit transférer en 1800 aux Invalides. (extrait du journal L'Union : "Le personnage illustre" 14/08/1998)

Tourville

Tricentenaire de la révocation de l'Edit de Nantes (1685)
La croix huguenote, est l'emblème des Huguenots accueillis en tous pays du "Refuge"

Tricentenaire de la naissance du maréchal Anne-Hilarion de Cotentin, comte de Tourville
Château de Tourville 1642- Paris 1701
Amiral français. Il soutint Jacques II en Irlande contre les Anglais.
Est nommé maréchal de France en 1693.