Javascript Menu by Deluxe-Menu.com Biographie de Jean de La Fontaine, illustrée par les timbres-poste
portrait de Jean de La Fontaine le corbeau de la fable jardin de la maison natale actuellement le perron de l'entrée de la maison
 Biographie de Jean de La Fontaine illustrée par les timbres-poste : de 1673 à 1695 

jean de la fontaine

BIOGRAPHIE DE JEAN DE LA FONTAINE
Château-Thierry 1621 - Paris 1695


Le pouvoir Les lettres Timbres et Fables
Guerre et paix Les Arts  
Le siècle Les Lieux  
Philosophie, Sciences    
CHEZ MADAME DE LA SABLIERE :

En 1672, après la mort de la duchesse douairière, La Fontaine n'a plus d'emploi. L'année suivante, Madame de La Sablière l'accueille chez elle. Il y restera 20 ans, jusqu'à la mort de sa protectrice qui vit séparée de son mari. Dans son hôtel de la rue Neuve-des-Petits-Champs, elle reçoit une société brillante et assez libre. Madame de Sévigné l'appelle assez méchamment "la tourterelle". Iris est le nom que lui réserve La Fontaine dans ses vers. La Fontaine y rencontre des savants, il est passionné par les sujets scientifiques qui sont abordés. 
L'année suivante, le succès d' Alceste,  opéra de Lulli est compromis par une cabale.  Mme de Montespan et sa soeur Mme de Thiange conseillent à Lulli de changer de librettiste et de  remplacer Quinault par La Fontaine. Lulli accepte à contrecoeur semble-t-il...La Fontaine travaille quatre mois sur l'opéra Daphné, sans satisfaire Lulli. Il abandonne. C'est l'origine du poème satirique Le Florentin...(rare colère de La Fontaine). La même année, en 1674, paraissent sans privilège ni permission, les Nouveaux Contes de Monsieur de La Fontaine. Ils sont plus licencieux que les précédents et mettent en cause des moines, soeurs.... La vente en est interdite l'année suivante.
La Fontaine vend sa maison natale de la rue des Cordeliers à Château-Thierry, à Antoine Pintrel "gentilhomme de la grande vénerie du roi" en 1676. Cela lui permet de s'acquitter de ses dettes. 
En 1678 et 1679 paraissent deux nouvelles éditions des fables :
L'édition de 1678,  ajoute à celle de 1668 les nouveaux livrets qui  correspondent aux livres 7 et 8 de nos éditions actuelles. 
Celle de 1679, les livrets qui correspondent aux livres  9, 10 et 11 des éditions modernes.
Ces 87 fables nouvelles sont dédiées à Mme de Montespan, maîtresse du roi, avec des messages concernant les grands problèmes de l'époque.
Vers 1680, Mme de La Sablière, abandonnée par son amant La Fare se consacre à la dévotion et au soin des malades. Elle déménage et loge La Fontaine dans une petite maison proche de la sienne. Poète reconnu, les membres de l'Académie Française l'élisent comme successeur au fauteuil de Colbert le 15 novembre 1683, mais le roi retarde la réception officielle. Elle est effective le 2 mai 1684 et La Fontaine occupe le fauteuil N°24 . La réception  de Boileau a lieu le 1er juillet de la même année. Le roi avait attendu cette élection pour rendre officielle celle de La Fontaine
En 1685 sont édités les Ouvrages de prose et de poésie des sieurs de Maucroix et de La Fontaine.

LES DIX DERNIERES ANNEES :

La Fontaine fréquente à la fin de sa vie les Vendôme, les Conti, Madame Ulrich, personnes à la vie assez dissolue...
1991 voit la représentation de son opéra  L'Astrée, mis en musique par Colasse : c'est un échec. 
En 1693, à la mort de Mme de la Sablière, La Fontaine  s'installe chez les d'Hervart, fils et belle-fille du banquier rencontré chez Fouquet.  Ils  le recevaient déjà depuis quelques années et l'aimaient beaucoup.
Cette même année est publié le dernier recueil des fables : c'est le livre XII des éditions actuelles. Il est dédié au duc de Bourgogne, petit-fils de Louis XIV, alors âgé de 12 ans . La plupart des 29 fables de ce dernier recueil avaient été publiées à partir de 1684, dans le "Mercure Galant" notamment.
En 1692, La Fontaine tombe gravement malade et son confesseur l'Abbé Pouget, qui admire en lui un homme"fort ingénu, fort simple", obtient  une abjuration publique de ses contes "infâmes" Il lui fait déchirer sa dernière oeuvre à peine terminée, une comédie.
Le 13 avril 1695 : La Fontaine meurt chez les d'Hervart, rue Plâtrière. Il est inhumé  au cimetière des Saints-Innocents. Le registre paroissial de Saint-Eustache mentionne le décès et l'inhumation. (cliquer)  

 

1673 Mort de Molière : La Fontaine compose une épitaphe
pour la circonstance

1674 
- Première édition de L'art poétique de Boileau qui ne cite
pas la fable parmi les genres poétiques passés en revue.

1675
- Turenne est tué à Salzbach

1677
- Boileau et Racine sont nommés historiographes du roi      

                                                                              

 

 

 

 

 

 

 

 

1680
- Mort de La Rochefoucauld
- Mort de Fouquet à Pignerol

 

1683
- Mort de Colbert

 

1684
- Après la mort de Marie-Thérèse, mariage secret du
roi avecMme de Maintenon

1685
- Furetière est exclu de l'Académie Française. La volonté
de faire paraître son propre dictionnaire avant celui de
l'Académie en est la cause. Il se fâchera avec La Fontaine
qui a voté aussi son exclusion.
- Révocation de l'Edit de Nantes

1687
- La Duchesse de Bouillon doit se réfugier en Angleterre
- Mort de Lulli

1693
- Mort de Mme de La Sablière. 

 

 

   

première pageRetour biographie de La Fontaine (1672-1695)
page précédenteRetour biographie de La Fontaine (1621-1672)